L’énergie psychique

A la différence de l’approche occidentale, la philosophie orientale ne dissocie par le corps et l’esprit. La matière, la Terre correspondent à l’énergie Yin alors que l’Esprit, immatériel, le Ciel correspondent à l’énergie Yang. Dans les fondamentaux de l’énergétique chinoise, le Yin et le Yang sont inséparables, complémentaires et l’un ne va pas sans l’autre.

Les 5 organes (Poumon, Rate/Pancréas, Cœur, Rein, Foie) reliés au corps matériel sont associés à un mouvement Yin. Il existe une correspondance avec ces organes avec une substance immatérielle Yang représenté par un psyché organique dépendant de l’énergie psychique.

Ainsi, une personne malade percevra des effets psychiques et des émotions en rapport avec ses difficultés de santé corporelle. Réciproquement, une personne en mal être a des chances d’être malade, ressentir un manque d’énergie et de se sentir fatiguée. Au contraire, si elle ressent plutôt du bien-être, elle se sentira en bonne santé, bien dans son corps et pleine d’énergie.

L’émotion que nous associons à notre cerveau a aussi un lien organique et est lié aussi à cette relation de dépendance. Une personne qui ressent de la peur ou de la colère accélère son rythme cardiaque alors qu’une personne joyeuse génère automatiquement des contractions des muscles du visage et se met à rire. Quand on est malade, on peut ressentir de la tristesse pour se replier sur soi et ressentir un manque d’énergie. Au contraire, quand on est en bonne santé, on ressent plutôt de la joie et l’envie de dépenser son énergie.

Une vision de l’Esprit :

La tradition Taoïste définit les trois Trésors, le San Bao qui sont nos fondamentaux de cette alchimie qui compose l’être humain :

  • Le Jing associé au corps physique
  • Le Qi qui anime et active nos fonctions vitales
  • Le Shen qui est notre conscience, notre esprit et contient toutes nos activités mentales, intellectuelles et émotionnelles.

Le Shen, l’un des trois Trésors, représente notre conscience, notre esprit. Il regroupe notre mental, notre pensée, nos émotions, notre instinct… Ces différentes entités sont distinctes et c’est la raison pour laquelle, le Shen se décline en 5 psychés organiques dont le siège se trouvent pour chacun d’eux dans les organes Yin. Ces psychés ont une influence dans la santé de nos organes car ils y sont directement liés. Inversement, la santé des organes Yin agit sur les psychés organiques.

L’énergie qui alimentent nos psychés organiques :

Les 5 psychés organiques rattachés aux organes Yin sont en lien de dépendance avec les 5 Eléments ou les 5 Mouvements. Ces 5 Mouvements étant interdépendants, les psychés sont aussi interdépendants selon un cycle d’engendrement ou un cycle de contrôle définie dans la théorie des 5 éléments. Cette notion rappelle que l’individu doit être considéré dans sa globalité. Les deux cycles d’engendrement (flèches vertes) et de contrôle (flèches rouges) sont illustrés par la figure ci-dessous.

Les entités viscérales :

Les psychés organiques sont aussi appelés des entités viscérales.

On les nomme :

Le Chen pour le Coeur correspond au rationnel, le discernement, l’analyse
Le I associé à la Rate correspond à la mémoire, la pensée, les acquis
Le Prô pour le Poumon correspond à l’instinct, le réflexe
Le Tché pour le Rein correspond à la volonté, la capacité de décision
Le Roun pour le Foie correspond à l’imagination, la créativité

Cette correspondance permet de mieux comprendre l’effet d’un déséquilibre d’énergie sur les psychés. Par exemple, un déséquilibre de l’énergie du Cœur entraine une perte de discernement, de l’analyse et ses capacités rationnelles. Une bonne circulation du Qi du Mouvement Eau du Rein correspond à une personne volontaire et en capacité de prendre des décisions rapidement.

La deuxième chaine du méridien Vessie :

Pour chacun de ces psychés organiques ou entités viscérales, il existe un point d’énergie située sur la deuxième chaine du méridien Vessie. Cette deuxième chaine du méridien Vessie localisée sur le dos contient les points suivants :

  • 42V pour le Prô
  • 44V ; Chen
  • 47V : Roun;
  • 49V : I
  • 52V : Tché.

En parallèle de la deuxième chaine de Vessie, la première chaîne de Vessie longeant la colonne vertébrale contient les points d’assentiment et donc les organes Yin ayant une entité viscérale. Pour une action sur les entités viscérales, on travaille d’abord la première chaîne de Vessie rattachée aux organes puis la seconde chaîne rattachée aux entités.

En shiatsu, on travaille la première chaine de Vessie le long de la colonne vertébrale pour un équilibre général des méridiens. Quand le receveur présente un déséquilibre sur une entité ou quand l’une des émotions est dominante, alors on travaille la deuxième chaine de Vessie. Comme un Mouvement engendre le Mouvement suivant, c’est toute la chaine de Vessie qui est travaillée. L’action du shiatsu sur l’ensemble du méridien Vessie au niveau du dos aura un effet énergétique tout aussi apaisant.

Les émotions :

Nous produisons des émotions influencées par des évènements extérieurs. Le cerveau au centre du système nerveux commande et ressent ce qui remonte “à la tête”. L’intensité de ces émotions dépend de ce que nous sommes intérieurement par l’état de nos entités viscérales et de l’état physiologique de nos organes. Ces différentes relations de dépendance montre à quel point la médecine traditionnelle chinoise est une approche holistique. Le corps humain est considéré dans sa globalité pour atteindre un état de santé complet défini par l’OMS.

En suivant les Mouvements de la figure ci-dessus, les émotions sont interdépendantes. Ainsi, l’anxiété, émotion associée à la Rate est rattachée à la pensée et au Mouvement de la Terre et engendre une émotion de tristesse du Mouvement Métal contenant l’instinct. Le Mouvement Terre contrôle l’Eau et donc la peur qui y est associée et se traduit par un manque de volonté, de motivation et de prise de décision. Cette approche globale de l’être humain montre que la santé des organes a une relation de dépendance à notre énergie psychique et nos émotions. L’anxiété est rattachée à la Rate, la tristesse au Poumon et la peur au Rein. Si nos émotions dépendent de l’énergie vitale et est insuffisante ou de mauvaise qualité, il faut remonter à la qualité de l’air respirée en provenance du ciel et de l’alimentation produite par la terre.

En résumé, les émotions sont liés aux organes :

  • La tristesse pour le Poumon
  • La peur pour le Rein
  • La colère pour le Foie
  • La joie pour le Cœur
  • L’anxiété pour la Rate/Pancréas

Si nous héritons de nos parents, nos émotions auront une influence certaine dans notre manière de vivre, de se sentir heureux, d’avoir le sentiment d’avoir une vie épanouie ou au contraire, de ressentir un mal-être. Nous ne sommes pas égaux à la naissance et nos émotions vont dépendre de notre héritage puis de l’éducation. Ce n’est pas inéluctable car la prise de conscience d’un état de mal-être doit être pris comme un signal, une alarme. Une alarme qui indique qu’il est temps de changer son mode de vie. Encore faut-il avoir la volonté de faire ce changement. Un manque de motivation nous emprisonne dans un état de souffrance dont on ne parvient pas à se débarrasser.

Un travail sur soi est toujours indispensable et cela dépend de chacun de nous mais aussi de son propre environnement. La méditation est sans aucun doute une bonne méthode pour en prendre conscience et de limiter les perturbations des émotions dont nous serions victimes. La pratique de la méditation a un effet plastique sur notre cerveau responsable de la production de nos émotions. Son efficacité dépend de l’entrainement de l’esprit et demande donc une pratique régulière et ancienne.

La méditation est complétée par l’activité physique qui agit sur l’oxygénation du corps et la circulation des liquides complétée par des massages. La pratique du Qi Gong régule la circulation l’énergie tout en améliorant la souplesse des articulations. N’oublions pas la qualité de l’alimentation à l’origine de l’énergie nourricière.

Notre énergie psychique est dépendant de l’état de santé des organes et si un déséquilibre énergétique s’installe pour devenir permanent, des pathologies peuvent apparaitre sur le long terme et être responsable d’un mal-être persistant.