Le shiatsu

Le Shiatsu est l’une des huit approches alternatives désignées comme «médecine non conventionnelle digne d’intérêt», dans la résolution A4-0075/97 du Parlement européen votée le 29 mai 1997.

Au Japon le Shiatsu est considéré comme une médecine préventive.

Le shiatsu est souvent assimilé à un massage. En fait, le shiatsu est une technique d’extrême Orient qui consiste en des étirements, mobilisation et pression le long des méridiens d’énergie dans sa version japonaise. Cette technique régule et harmonise les énergies corporelles.

Le shiatsu est une pratique d’origine japonaise

homme shiatsu

Cette pratique d’origine japonaise repose sur l’énergétique chinoise qui est à la base de la médecine traditionnelle chinoise. L’instrument de base de shiatsu est la main qui est le contact entre le donneur (praticien) et le receveur (le patient). Le terme Shiatsu vient du japon et signifie “pression des doigts”. Dans une pratique complète, le praticien ou le donneur utilise aussi la paume de la main, le coude et le genou pour travailler dans les zones où le doigt est moins efficace. Il travaille le long des méridiens et les points d’énergie. Son travail est guidé par un bilan qui donne des indications sur l’état énergétique dans lequel se trouve le receveur du shiatsu.

Le donneur porte son attention sur l’équilibre énergétique du corps humain du receveur. Les émotions et les habitudes dont l’hygiène de vie contribuent au maintien de la bonne santé comme ils sont à l’origine des maladies. L’énergie, le Qi circule dans le corps et relie les organes vitaux aux autres parties du corps. Son déséquilibre conduit à des émotions et influence la santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, le corps est pris dans son ensemble et non seulement sur des organes indépendants. Il en est de même pour le shiastu qui considère l’organisme dans son ensemble parce que le Qi circule le long des méridiens et donc sur l’ensemble du corps.

Quels sont les bienfaits ?

En agissant sur les énergies, le shiatsu améliore l’état global de santé de la personne. C’est une technique qui agit dans le domaine de la prévention. Il réduit ainsi le stress, agit sur les tensions, améliore l’énergie défensive et l’état psychique. En agissant dans sa globalité, le shiatsu favorise l’auto guérison du corps.

Le shiatsu s’adresse à toute personne souhaitant améliorer son bien-être, harmoniser son énergie corporelle et psychique. L’avis d’un médecin est exigé en cas de pathologie. Le shiatsu n’interrompt pas le traitement médical.

Comment se pratique le shiatsu ?

Le shiatsu est pratiqué sur le sol sur un futon. Le receveur est habillé et il est conseillé d’avoir une tenue souple. Les katas en shiatsu étant proche du massage thaïlandais, la séance de shiatsu peut être complétée par un massage thaïlandais.

futon pour une séance de shiatsu
futon de shiatsu

Prévoyez une tenue adaptée et confortable pendant la séance. Vous avez la possibilité de vous changer sur place.

Comment se passe une séance de shiatsu ?

La séance commence par un entretien afin de mieux se connaître. C’est un échange qui permet de situer vos attentes et de connaître votre état de santé.

Puis la séance se poursuit avec un bilan énergétique sur plusieurs zones énergétiques du corps. En fonction du résultat du bilan, le travail sur les méridiens d’énergie consiste à rétablir l’harmonie de l’énergie, le qi définit par l’énergétique chinoise circulant dans l’organisme. Quelques pressions, étirements, mobilisations accompagnent la séance afin de réguler la mauvaise circulation de l’énergie. La technique employée repose sur la théorie Kyo/Jistu de Masunaga. La régulation de l’énergie est une approche préventive permettant d’assurer l’homéostasie de l’organisme. Chaque méridien d’énergie travaillé est lié aux organes.

La fin de séance est suivie d’un entretien de quelques minutes sur le shiatsu qui a été donné et quelques conseils d’hygiène de vie.

Combien de séances de shiatsu sont nécessaires ?

Cela dépend de l’état de santé, de l’age et de la motivation. L’entretien en fin de séance permet d’échanger sur le besoin de refaire une ou plusieurs séances. La carte d’abonnement permet d’alléger les frais en cas de rendez-vous multiples. Interrogez votre mutuelle ou vérifiez sur votre contrat si celle-ci participe au remboursement des séances de shiatsu.

Une séance de shiatsu n’est pas un acte médical. Il ne se substitue pas à un traitement médical ou une visite chez le médecin.

Contre indications du shiatsu :

Le shiatsu n’est pas adapté pour l’ostéoporose, en cas de phlébite, épilepsie. L’application locale n’est pas adaptée pour les varices, les plaies, les fractures, les cicatrices et les zones inflammatoires. Merci de préciser pendant l’entretien avant de recevoir un shiatsu.

L’hygiène de vie en complément :

L’intention montre le chemin de l’autoguérison. Les pensées négatives est une énergie psychique qui vient entraver la bonne circulation du Qi dans l’organisme. Il ne s’agit pas de croire les yeux fermés que telle méthode va nous permettre d’aller mieux mais de comprendre pourquoi quelque chose ne va pas. L’esprit ne se déconnecte pas du corps, il est à son écoute. L’intention aide le corps à s’autoguérir. Le shiatsu accompagne cette intention.

Manger sainement, équilibré, l’alimentation est un sujet d’actualité qui revient sans cesse et qui montre à quel point elle n’est pas à négliger. En médecine traditionnelle chinoise, l’estomac et la rate sont les organes de la digestion qui vont transformer l’énergie vitale, le Qi du corps à partir des aliments. Si ces derniers ne sont pas appropriés alors, c’est la qualité de l’énergie qui circule qui est altérée et donc la santé des organes. Le shiatsu permet de retrouver l’équilibre énergétique qui risque à nouveau de se dégrader en raison d’une mauvaise alimentation.

Le sommeil permet au corps de récupérer. Après une bonne nuit de repos, les Reins au sens de la médecine traditionnelle chinoise, qui contiennent l’Essence de notre énergie innée et acquise restent en bonne santé. L’usage des écrans avant de se coucher agit sur le cerveau et est parfois responsable des insomnies. Son usage doit être modéré surtout le soir.

Attention à une vie trop active qui épuise la santé des Reins. Si celle-ci est trop intense, alors c’est une fatigue qui s’installe et une exposition au stress plus importante. Dans ce cas, il faut se réserver un temps pour soi pour recharger ses batteries. La pratique de la méditation permet de ralentir le flot incessant des pensées complétées par un séance de détente.

L’activité physique régulière et adaptée permet de préserver la santé. Elle diminue le risque d’avoir une maladie, renforce les os et la santé fonctionnelle selon l’OMS. Mais la dépense énergétique dans une activité physique trop intense ne doit pas épuiser l’énergie vitale. Elle est utilement complétée par des exercices d’étirements ou une activité douce comme le yoga ou de qi gong.

Pour prendre rendez-vous

Les commentaires sont fermés