Le yoga du rire

Le yoga du rire a été créé il y a seulement 20 ans par un médecin indien Madan Kataria.

Probablement parce que le rire n’occupe plus que quelques minutes par jour dans notre existence que cette discipline est née. Le rire pratiqué quotidiennement génère des endorphines, protège du stress et est bénéfique pour la santé.

Dans cette atelier, notre professeur est certifié de l’école internationale du rire. La présentation dans la gaité d’une séance de  cette pratique déclenche les premiers rires. Notre animatrice ne se prend pas bien sûr au sérieux et ne manque pas de mettre un peu d’humour dans son discours. Rire est bon pour la santé selon les études sur le sujet et permet de bruler des calories. L’effet de fatigue intérieur est ressentie le soir après avoir passé quelques heures à s’éclater dans une séance du yoga du rire.

Que l’on soit seul, à deux ou en groupe, des jeux sont proposés pour quitter le monde des adultes. En quelques minutes, le groupe très sérieux se change en classe de potache pendant une récréation. Des cris de joie libèrent les émotions, les rires deviennent naturels et intenses. Le diaphragme est stimulé que le rire soit naturel ou volontaire.Le rire doit être tonique. Pas facile de s’y mettre ? Il devient naturel quand on lâche prise. Cette gymnastique du diaphragme est parait-il bon pour la santé.

La relation dans le groupe par le croisement des regards bienveillants rapproche davantage de nos valeurs originelles éloignées de nos convenances sociales. Les ho ho ho ha ha ha scandés au rythme des mouvements d’enthousiasme rappellent des souvenirs de colonie de vacances. L’exercice du charabia nous ramène à nos plus jeunes années. Les cris de joie en frappant dans les mains ne rappellent-ils pas quelques souvenirs heureux enfouis dans notre inconscient?

C’est un véritable lâcher prise qui s’installe car le rire collectif est contagieux et ramène l’esprit à l’instant présent. Quelques exercices de respiration profonde plus proche de notre pratique du yoga viennent ponctuer nos éclats de joie.

Quand tout le monde s’est défoulé au rythme des “m’enfout” et des “ho ho ho ha ha ha “, il est venu le temps de se reposer pour revenir dans un état reposé. Le rire tonique, intense épuise notre énergie.

La relaxation conduite par notre professeur ramène l’attention au niveau du corps. C’est le temps pour notre corps et notre esprit de retrouver un état de sérénité. Les quelques échanges en fin de séance répand un sentiment de bien-être et de bonheur partagé.

Si le rire en groupe est plus facile, il doit être entretenu tous les jours. Le rire apporte du bien-être que notre activité moderne cherche à dissoudre. Participer à des groupes du rire ou s’éclater chez soi est une autre façon de se maintenir en bonne santé.

Christophe

Cet article est tiré d’un atelier de Rosine Romain qui anime plusieurs ateliers à Besançon et Dole.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Bonjour, merci beaucoup pour l’ensemble de ces informations, j’ai appris beaucoup, je connaissais rien à tout cela, s’il vous plait continuez à diffusez de nombreux articles de ce style, je vois la vie autrement maintenant. Merci…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.