Les Makko Ho

Démonstration en images par Dung

Les bienfaits des makko ho

Les makko ho est une série de six exercices introduits par Masunaga permettant une meilleure circulation de l’énergie qi dans les méridiens principaux.

La pratique régulière assouplit le corps. La fluidité de l’énergie s’en trouve améliorée. Donc ces postures sont des bons exercices de prévention santé. Ils procurent une détente et de calme intérieur.

Les postures ne sont pas des exercices de yoga pour acquérir de la souplesse. Ils ont été mis au point pour étirer les méridiens. Il ne faut pas forcer mais essayer de ressentir l’écoulement de l’énergie dans les méridiens ou au moins d’en ressentir l’étirement. Si la souplesse favorise la circulation de l’énergie, ce n’est pas pour autant synonyme d’une bonne circulation de l’énergie qui peut se bloquer.

L’entrée dans les postures

Ces exercices sont en théorie à pratiquer tous les jours mais ils conviennent parfaitement dans un complément d’activité physique ou après un entrainement sportif. Etant donné leur action sur l’énergie, il convient de ne pas les mettre en pratique le soir avant de s’endormir. Vous pouvez décider un autre moment de la journée, le matin, après le travail ou le midi. Cette série de posture prend environ 10′ à 15′.

Comme dans une posture de yoga, la pratique se fait dans un endroit calme, isolé. On entre dans la posture progressivement sans forcer et sans se faire mal. Il faut pouvoir maintenir la position pendant un certain moment et se maintenir dans la position avec une respiration régulière. Selon la souplesse, on sera capable d’aller au bout du mouvement. Sinon, aller dans la position qui convient sans forcer. Avant de faire cette série, la respiration abdominale doit être maitrisée. Quelques respirations amples sont nécessaires avant d’effectuer l’exercice

Une bonne respiration abdominale pour se détendre

Pour une bonne respiration abdominale, tenez-vous debout, les genoux déverrouillées, les pieds écartés de la largeur des épaule et les mains qui reposent sur le bas ventre sous le nombril. A chaque inspiration, le ventre se gonfle puis à chaque expiration, le ventre rentre. En pleine conscience avec des respirations plus amples et profondes, on ressent le mouvement du ventre et l’action sur le diaphragme. Une variante consiste à poursuivre l’exercice en se couchant sur le dos jusqu’à être complètement détendu.

Les exercices se font dans l’ordre des méridiens dans l’horloge circadienne : voir notre article sur l’énergétique chinoise. Le livre de Masunaga “zen, exercices visualisés” décrit en détail l’ensemble des exercices.

Etirement des méridiens de l’élément Métal

  • Etirement des méridiens poumon et gros intestin :
  • Les mains sont accrochés par les deux pouces. Si possible, les index pointent vers le ciel.
  • L’exercice se répète en changeant la position des pouces.
  • Une ligne de tension se développe le long des méridiens Poumon et Gros Intestin

Etirement des méridiens de l’élément Terre

  • Etirement des méridiens Estomac et Rate-Pancréas
  • L’exercice démarre en position seiza (assise japonaise) puis on s’incline vers l’arrière.
  • Les bras se positionnent aussi en arrière pour mieux étirer le méridien de la rate avec une longue inspiration.
  • Les genoux sont écartés et touchent le sol.

Etirement des méridiens de l’élément Feu Empereur

  • Etirement des méridiens Coeur et Intestin Grèle
  • La plante des pieds sont joints. Le front touche les orteils. Les genoux rejoignent le sol.
  • Dans cet exercice, il ne faut pas forcer la position mais de se rapprocher de la position idéale.

Etirement des méridiens de l’élément Eau

  • Etirement des méridiens Vessie et Rein
  • Les mains sont tournées vers l’extérieur et les jambes sont tendues.

Etirement des méridiens de l’élément Feu ministre

  • Etirement des méridiens Maitre Coeur et Triple Réchauffeur
  • La position de lotus est idéale. En semi lotus ou en tailleur convient aussi en fonction de la souplesse.
  • Saisir les genoux avec les mains
  • En se penchant en avant, essayer de toucher le sol avec le front ou de s’en rapprocher.

Etirement des méridiens de l’élément Bois

  • Etirement des méridiens Vésicule Biliaire et Foie
  • Les mains se rejoignent au-dessus de la tête, les paumes orientées vers le ciel quand on se redresse.
  • Les genoux ne sont pas pliés
  • Le regard est tourné vers l’avant et se pencher des deux côtés.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.